Sylvie Moura


La créativité m’a toujours attirée et questionnée. Autodidacte, je me suis essayée au dessin, à la peinture gouache, acrylique, à l’huile, et l’aquarelle. J’aimais aussi explorer certaines matières, jusqu’à fabriquer du papier mâché en recyclant mes vieilles évaluations d’école. Et, malgré ma décision très jeune de devenir infirmière, je me suis beaucoup questionnée sur l’art, son utilité, ses bienfaits.

J’ai continué mon parcours et parallèlement à ces questions, j’ai travaillé 18 années comme infirmière dans divers services de soins : médecine, urgences, soins à domicile, gynécologie-obstétrique, pédiatrie, et milieu scolaire.

Ces années de rencontres et de soins auprès de personnes de tout âge, milieu, ou classes sociales, associées à mes réflexions sur l’art et aux cours artistiques que j’ai suivi ont motivé la volonté de donner un autre élan à ma profession de soignante.

En effet, ces différents cours de peinture et d’expression artistique m’ont apporté bien plus que le perfectionnement de la couleur et de la lumière que je recherchais en arrivant à ces cours. J’y ai découvert mon propre potentiel créatif qui m’a fait du bien. Une façon de m’exprimer avec un outil, la créativité, que nous pouvons tous utiliser et s’approprier. Comme un soin personnalisé et personnalisable.

C’est ainsi que j’ai voulu relier ce que j’avais acquis comme expérience de l’accompagnement de l’être humain dans ma pratique infirmière au potentiel créatif qu’il y a en chacun de nous. J’ai donc effectué la formation d’art-thérapeute à l’EESP, HES-SO de Lausanne et je suis maintenant heureuse d’apporter dans ma pratique de l’art-thérapie mon bagage de l’accompagnement humain étoffé pendant mes années infirmière.

Le respect, le non-jugement et la confidentialité font partie de mon identité professionnelle et personnelle.

Collaborer avec Madame Corinne Fontaine pour offrir un service d’art-thérapie à la population de Riviera-Chablais, aux patients et ex-patients de l’Hôpital de Rennaz, du Réseau Santé du Haut Léman ainsi qu’à tout le personnel de l’hôpital est plus qu’un défi pour moi, c’est une évidence.